5 things to do in Lapland during the polar night / 5 choses à faire en Laponie pendant la nuit polaire

— English below —

La nuit polaire, cette période mythique de l’année autour du solstice d’hiver, où le soleil ne se lève pas au-dessus du cercle arctique. J’ai toujours adoré ça. Le soleil reste sous l’horizon, mais ça ne veux pas dire qu’il fait nuit. Il y a de la lumière pour environ 4-6h par jour, dépendant de si on est très au Nord ou pas. C’est un peu comme une aube, une aurore et un crépuscule qui durent des heures. J’ai eu la chance d’avoir pu vivre cette période beaucoup de fois dans ma vie (et ne compte pas m’arrêter là), donc j’ai décidé de partager ce que je trouve être les 5 meilleures choses de cette période (et comment en profiter sans ressembler à un touriste complet).

1. Ski

Photo: Janne Perini

A ceux qui vont en Laponie pour ne pas skier, j’ai vraiment des questions à poser. Il suffit de s’habiller avec les choses les plus chaudes qu’on a (même si il vaut mieux bien vérifier la température avant, puisque celle-ci peut varier entre -5° et -35°C étonnamment rapidement et sans apparente raison). La clé en Laponie est le couche par couche et il ne faut jamais oublier: il n’y a pas de température trop froide, juste un mauvais habillement. Et si il fait vraiment trop froid, on peut toujours partager une photo de la température sur les réseaux sociaux. Il n’y a pas de honte, on l’a tous fait.

Après, il suffit d’aller profiter des centaines de kilomètres de piste de ski de fond GRATUITES (les finlandais se plaignent des impôts élevés, mais ils en reçoivent quelque chose en retour, dont nous, en tant que visiteurs, pouvons aussi profiter. Dans beaucoup d’endroits on peut et on devrait soutenir l’entretien des pistes en achetant la carte des pistes). Par exemple, Ylläs, où je vais normalement, à un total de 330kms de pistes interconnectées, dont 90 étaient prêts avant Noël et dont 38 étaitent illuminés, tout sur neige naturelle, même si cette année celle-ci est arrivée particulièrement tard et il y en avait particulièrement peu.

2. Bouger

Photo: Janne Perini

Le ski de fond n’est pas la seule chose à faire, même si subjectivement, c’est la meilleure. La Laponie est évidemment bien plus plate que l’Europe centrale, mais il y a quand même quelques stations de ski pas trop mal. Les options ne sont pas limitées, où il y a de la neige, il y a plein de possibilités pour les raquettes, la luge, … De nouveau, il n’y a pas de température trop froides, tant que l’habillement est correct.

3. Couleurs

On peut pas avoir trop de rose

Tout le monde connaît les aurores boréales, qui sont relativement fréquentes en Laponie, même si je n’en ferai jamais l’objectif du voyage: des fois le ciel est couvert et/ou il y en a peut-être tout simplement pas. Et d’autres fois… Je vais laisser mes photos parler d’elles-mêmes…

Ce que pas tout le monde sait, c’est les magnifiques couleurs qui sont une conséquence de la journée courte. Des roses éclatants de midi au “moment bleu” quelques heures plus tard, et tout ce qu’il y a entre, c’est ébahissant. Et les images ont peut-être l’air complètement retouchées, mais croyez-moi (et allez voir vous-même), c’est même mieux en vrai.

Une autre chose plutôt sympa à essayer, c’est de prendre un peu de hauteur en allant sur la colline la plus proche aux alentours de midi et aller voir un lever et coucher de soleil au même moment, comme une offre 2 pour 1 (ou dans ce cas, une offre “gèle-qu’une-fois”). Et même les noirs et blancs d’une journée nuageuse sont assez magiques.

4. Chiller

En train de faire semblant que le feu ne m’effraie pas. Photo: Janne Perini

Quand il commence à faire nuit ou qu’il fait vraiment trop froid (je parle d’au maximum -40°C, tout ce qui est plus chaud que ça est juste une température fraîche assez agréable), il n’y a rien comme se mettre au coin du feu avec un bon livre et une tasse de thé. Ou plus original: allumer un feu dans un “kota” (une sorte de tipi fait en bois) et griller des saucisses ou des marshmallows ou que sais-je encore et juste se relaxer.

5. Oublier le stress

Photo: Janne Perini

Il y a quelque chose en Laponie, peut-être son silence, peut-être sa nature vierge, qui fait qu’on se sent dans une réalité parallèle, bien loin du monde réel et de ses problèmes. Rien de mieux que prendre une bouffée d’air, ouvrir ses yeux et se concentrer sur le moment. C’est prouvé scientifiquement que la nature fait baisser le stress (c’est assez facile à tester à la maison: porter un cardiofréquencemètre, regarder une image de forêt pendant un moment, puis une image de ville et observer les changements de fréquence cardiaque, c’est assez impressionnant). Et la nature n’est certainement pas ce qui manque en Laponie.

PS: j’ai écrit un article sur les 5 choses à faire en Laponie en automne, il y quelques mois, à lire ici


ENGLISH

Polar night, that mystical period of the year around the winter solstice where the sun doesn’t rise above the artic circle. I’ve always loved it. The sun might not rise, but that doesn’t mean it’s completely dark. There’s daylight for about 4-6 hours a day, depending on how far north you are. It’s like a dusk and a dawn that last hours. I’ve had the chance to experience it many times in my life (and count on seeing it many more times), so I thought I could share the best parts of it here (and how to enjoy it without looking like a complete tourist).

1. Ski

Pic: Janne Perini

If you are going to Lapland in winter and don’t plan on skiing, I have some serious questions. Wear the warmest stuff you own (although you might wanna check the temperature first since it can change between -5°C and -35°C surprisingly quickly without any apparent reason). Lapland does take layering to a whole new level and remember: there’s no such weather as “too cold”, there’s only bad clothing. And if it’s really cold, you can always share a picture with the temperature on social media, no shame here, we’ve all been there.

Then go enjoy the hundreds of kms of FREE xc-tracks (Finns may complain about high taxes, but they get it back as services that we, as visitors, can also enjoy. In many places you can and should support maintaining the tracks by bying the winter sports map). For instance, Ylläs, where I usually stay, has a whopping total of 330km of interconnected tracks, of which 90km were prepped by Christmas this year and of which 38km were illuminated, all on natural snow, even though this year it came particularly late and there was particularly little of it.

2. Move it, move it

Throwing snow in the air, ’cause I don’t care. Pic: Janne Perini

Cross country skiing is not the only thing you can do, although subjectively, it’s the best one. Lapland is obviously a lot flatter than central Europe, but there still are a few decent alpine skiing resorts. The options aren’t limited, where there’s snow, there are a lot of possibilities for snowshoeing, sleigh riding, … Again, here there’s no “too cold” weather, as long as your clothing is correct.

3. Colors

You just can’t have too much pink

Everybody knows about the auroras, which you may see, but don’t make it the goal of your trip: sometimes the sky is covered and/or there may just not be any. And sometimes… I’ll let my pictures speak for themselves…

What people usually don’t know about are the amazing colors that are a consequence of the short daylight. From the deep pinks of midday to the “blue moment” a few hours later, and everything in between, it’s just breathtaking. And the pictures may look completely photoshopped, but trust me (and go see for yourself), they are even better in real life.

An other pretty great thing to do, is to take some height by climbing on the closest fell around midday and go see a sunrise and a sunset at the same moment, kinda like a 2 for 1 deal (or in this case, an “only-freeze-once”-deal). And even the black and white hues of a cloudy day are pretty magical.

4. Chill out

Pretending that fire doesn’t scare me. Pic: Janne Perini

When it gets dark or too cold (I’m talking some -40°C stuff here, anything above is just a very nice fresh temperature), there’s nothing like curling up in front of the fireplace with a good book and a cup of tea. Or more original: lighting a fire in a “kota” (basically a teepee made of wood) and grilling some sausages or marshmellows or whatever you want to grill and just relax.

5. Forget about the stress

pic: Janne Perini

There’s something about Lapland, maybe it’s its silence, maybe its clean nature, that just makes you feel like you’re in a parallel reality, far away from the real world and its problems. So take a deep breath, open your eyes and just focus on the moment. It’s been scientifically proven that nature reduces stress (it’s pretty easy to try it at home: wear a heart rate monitor, watch a picture of a forest for a while, then one of a city and see how the heart rate changes, it’s pretty impressive). And nature is definitely something that’s not missing in Lapland.

PS: you can also read about the 5 things you can do in Lapland during September here.

2 Replies to “5 things to do in Lapland during the polar night / 5 choses à faire en Laponie pendant la nuit polaire”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s